Nous continuons notre série d’articles sur la raquette de padel en s’attaquant aujourd’hui au cadre de la raquette de padel, aspect de la raquette plus important qu’il n’y paraît.

Le cadre de la raquette peut être composé de Carbone, de fibre de verre, de kevlar ou de Graphène.

Nous avons vu dans l’article précèdent toutes les caractéristiques de ces matériaux.

La question qui nous intéresse est la suivante, en quoi le matériel du cadre de la raquette affecte-t-il les qualités de la raquette ?

C’est assez simple. Plus le cadre est résistant, plus on va obtenir un cadre rigide et solide et plus on aura une raquette puissante. Plus la raquette est rigide et plus la transmission de notre force à la raquette se fait de manière parfaite.

La majorité des cadres sont faits de carbone mais vous trouverez certaines raquettes faites avec un mélange entre du carbone et un autre matériau, du graphène par exemple qui est un matériau plus léger et résistant que le carbone (ce qui permet des raquettes plus puissantes, plus légères mais aussi plus chers car le graphène coûte cher).

Autre point important, l’épaisseur du cadre.

En Espagne, la fédération a limité l’épaisseur des cadres à 38mm . Alors qu’en Argentine, la limite est beaucoup plus élevée. Pourquoi limité l’épaisseur du cadre ? C’est assez simple, plus le cadre est épais, plus la raquette est puissante (et inversement une raquette de 36mm est moins puissante que la 38mm). Avec la professionnalisation du padel, la fédération espagnole avait peur qu’avec des raquettes trop puissantes, les joueurs commencent à terminer trop facilement le point ce qui aurait nui à l’essence même de ce sport.

Certains constructeurs souhaitent que les cadres puissent être plus épais pour les fans, les joueurs du dimanche…etc. Pourquoi ? Parce que plus ils auront une raquette puissante, plus ils pourront s’amuser. Pour toutes les personnes qui manquent un peu de force, une raquette avec une épaisseur de 46mm leur permettrait une expérience de jeu plus agréable (il pourrait plus facilement faire des coups sur les vitres).

On en a fini pour aujourd’hui. N’hésitez pas à tester plusieurs raquettes avant d’en acheter une et prenez le temps de voir celle qui vous correspond le mieux.

A bientôt,

Romain TAUPIN