Nous continuons notre série d’article sur la raquette de padel en s’attaquant aujourd’hui à la couverture de la raquette et plus précisément à la zone de frappe (le tamis).

La semaine passée nous avions vu le noyau, partie clef de la raquette qui détermine en grande partie la souplesse ou la dureté de la raquette de padel. La couverture de la raquette a elle aussi un impact sur la souplesse ou la dureté de la raquette mais surtout, le choix du matériau de la couverture a un impact sur la durée de vie de la raquette étant donné que c’est une zone qui est mise sous pression à chaque impact (c’est l’une des zones que l’on rompt en premier généralement).

Sur le marché, nous avons en gros deux types de fibres qui composent la couverture de la raquette : La fibre de carbone et la fibre de verre.

La fibre de verre

C’est la fibre la plus utilisée dans les raquettes de padel. C’est la fibre la plus souple du marché et la plus élastique, ceux qui fait que les raquettes avec cette couverture nous permettent de donner plus de vitesse à la balle sans avoir à forcer plus (c’est le fameux effet élastique qu’on a vu dans le premier chapitre, le tissu fonctionne comme un effet ressort).

La fibre de verre pèse plus que la fibre de carbone par exemple, ceux qui en fait un bon matériel pour les raquettes de puissance, plus lourde.

fibre de verre raquette padel-min

Avantages de la fibre de verre

C’est un matériel résistant qui résiste bien à l’eau et aux agents chimiques. C’est un peu la raquette tout terrain. C’est un matériel qui offre un bel équilibre et de la souplesse à la raquette tout en apportant plus de vitesse à la balle en sortie de raquette grâce à son élasticité. Ce sont des raquettes au touché de balle agréable. Cela permet aussi de faire moins travailler le bras et le coude vu que la fibre de verre absorbe plus les vibrations. De plus, la fibre de verre est plus économique que les autres matériaux ce qui fait qu’on la retrouve souvent dans des raquettes d’entrée de gamme ayant un bon rapport qualité/prix pour commencer à jouer.

Désavantages de la fibre de verre

Peu de désavantages avec cette raquette sinon que d’autres matériels ont une meilleure résistance comme le carbone, le Graphène ou le Kevlar. La fibre de verre pèse plus que les autres matériaux et peu ne pas correspondre à certains types de joueurs qui cherchent des raquettes légères.

La fibre de carbone

C’est un matériau unique, de haute technologie, composé de milliers de fibres de carbone. Les propriétés de ce matériel font qu’il se rapproche des qualités de l’acier, c’est-à-dire un matériau très résistant tout en étant très léger comme du plastique.  On retrouve cette fibre dans l’ossature de la raquette de padel, le cadre, l’ossature et le tami. C’est un matériau hyper résistant, qui résiste très bien à la chaleur et est donc parfait pour résister aux chaleurs de l’été.

fibre de carbone raquette padel

Avantages de la fibre de carbone

Clairement sa résistance ! Ce matériau donne une plus grande durée de vie aux raquettes. De plus, les raquettes de carbone sont plus légères et donc plus maniables. C’est une raquette qui donne plus de contrôle et plus de puissance (voir vidéo ci-dessous). C’est un matériau qu’on retrouve dans la majorité des raquettes haut de gamme.

Désavantages de la fibre de carbone

Le principal désavantage est économique. Le prix de la fibre de carbone est largement plus élevé que celui de la fibre de verre. C’est aussi un matériau plus rigide. Le touché de balle est souvent moins agréable, plus dur que celui de la fibre de verre.

Mélange fibre de carbone et fibre de verre

Au vu des avantages et inconvénients de ces deux matériaux, nombreuses marques (voir la majorité) incorporent les deux matériaux dans ses raquettes. Le carbone est souvent utilisé pour renforcer l’ossature, le cadre, ce qui permet d’avoir plus de rigidité et donc plus de puissance dans la raquette (tout en gardant une raquette légère). Tandis que la fibre de verre est utilisée au niveau de la zone d’impact/le tamis pour donner plus de souplesse et de confort au moment de frapper la balle. Le carbone est aussi utilisé au niveau du tamis et donne plus de durabilité à la raquette, plus de puissance mais plus de rigidité. Le mélange de ces deux fibres permet aussi d’avoir des prix plus accessibles pour des raquettes de très bonne qualité.

Je me rends compte que parfois je vous dis que le carbone apporte plus de puissance tandis que la fibre de verre permet d’avoir plus de vitesse en sortie de raquette sans faire d’effort. Quelle est la différence ? On s’y perd un peu non ? C’est pourquoi j’ai trouvé cette vidéo ci-dessous. Elle est en espagnole et n’est pas traduite malheureusement mais je vais vous guider pour la comprendre. Mettez la vidéo à 1 minute 23 (jusqu’à 1 minute 45). Vous verrez que le représentant de Babolat va mettre une pièce de monnaie sur une bandelette blanche et ensuite sur une bandelette noire pour la faire sauter. Ce représentant explique tout d’abord qu’avec la bandelette blanche (la fibre de verre), il n’a pas besoin de forcer pour tendre la bandelette et la monnaie est catapultée directement. C’est à cette effet que je me réfère quand je vous parle de la vitesse en sortie de raquette avec la fibre de verre (ou avec le FOAM dans l’article précédent sur le noyau). Ensuite, le représentant effectue le même exercice avec la bandelette noire (la fibre de carbone), et là, la monnaie part avec une puissance beaucoup plus forte ! Le représentant explique bien, que pour obtenir cette puissance, il a dû exercer plus de force sur la bandelette pour arriver au même niveau de flexion que celle de la bandelette blanche.

Voilà la différence entre « vitesse en sortie de raquette » et « puissance ». La bandelette blanche est agréable, sans faire d’effort on arrive à faire se courber la fibre de verre et on envoie la monnaie vers l’avant, tandis que la bandelette noire est plus rigide, on doit exercer plus de force dessus pour la courber mais une fois qu’on libère sa puissance, la monnaie part beaucoup plus haut et loin.

Autres matériaux qu’on peut trouver dans les raquettes

Je ne vais pas vous faire une liste complète de tous les matériaux que les marques peuvent mettre au niveau du tami de la raquette ou de l’ossature. Je vais juste en citer deux autres qu’on voit apparaître souvent : Le graphène et le Kevlar.

Le graphène est un matériau unique au monde découvert par des chercheurs Russes récompensés par le prix nobel de physique en 2010. Ce matériau est tout simplement plus léger et 100 fois plus résistant que l’acier. C’est une sorte de couche fine de carbone pure, beaucoup plus résistante, légère et fine que ce dernier. Le graphène permet évidemment des raquettes qui durent très très longtemps, avec plus de légèreté, de puissance et de confort vu que ce matériau est plus souple et élastique. Le seul désavantage de ce matériau est qu’il coûte très cher. Vous le retrouverez donc dans des raquettes très chères. Autre point négatif si on écoute parfois certaines personnes, c’est la véritable utilité du graphène pour ce genre de produit. N’est-ce pas un matériau surqualifié, trop noble, qui donne un résultat que d’autres matériaux moins nobles peuvent obtenir pour ce genre de produit ?

Autre matériau qu’on voit souvent : Le kevlar. Le Kevlar est un matériau léger qui possède une résistance exceptionnelle. Bien qu’il soit rigide, c’est un matériau qui peut se courber énormément sans rompre. Il est communément utilisé dans les gilets par balle, dans les pneus ou les voiles de bateau. Au Padel, ce matériau est très utilisé pour protéger la tête de raquette et au niveau du tamis pour lui donner une durée de vie plus longue. Le Kevlar est souvent associé au carbone dans les raquettes de padel pour obtenir une raquette ultra-résistante.

On en a fini pour aujourd’hui. En résumé, je ne peux pas vous conseiller tel ou tel matériau, ou telle association de matériaux pour votre raquette. Je vous conseille d’en tester plusieurs et de voir celle qui s’adapte le mieux à votre jeu (si vous êtes plutôt cogneur ou si vous êtes plutôt à placer la balle), à votre physique (si vous avez des lésions au bras), à votre niveau (êtes-vous débutant ou confirmé ?) et à votre budget (combien êtes-vous prêt à dépenser pour une raquette).

Romain TAUPIN